(mise à jour 16 février 2014)

Devoir de mémoire

Le Tour de l'Indochine en 2013/2014 par Guy Passelande.

... ...

"La vie c'est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre" Albert Einstein

L'itinéraire détaillé précisé sur la carte s'effectuera selon plusieurs phases :

Si il ne se ramasse pas "le nez dans le ruisseau" ce ne sera pas sa faute mais celle du vélo… L'aventure promet d'être difficile et dans tous les cas fantastique…

Mais "que diable va donc t'il faire dans cette galère" à son âge ! : Se balader pardi et déserter pour quelque temps un monde de cinglés que seule "la belle mémoire" peut ragaillardir. C'est parti !

Hanoï 7 novembre 2013 l'avion se posera avec le vélo à 6H30 . A cette date et à partir de cet horaire le cycliste vous invite à participer à son rêve :

 

Après 4 jours passés à Hanoï les repères sont pris le vélo est monté les sacoches installées et chargées. Le lundi 11 novembre, comme prévu, le vélo va rouler sur la fameuse route coloniale n° 6 avant d'emprunter la route provinciale n° 41 en direction de Dien Bien Phu selon l'itinéraire suivant :

•  11 novembre 2013 (jour de la victoire) Hoa Binh

•  12 novembre Maï Chau par les cols de Dôc Cun et de Muong Khên

•  13 novembre Môc Chau par le col de Hua Tat

•  14 novembre Yen Chau par le col de Môc Chau

•  15 novembre Mai Son par Co Noï et le col de Chien Dông

•  16 novembre Son La par le camp retranché de Na San

•  17 novembre Thuan Châu par les cols de Son La et Chieng Pâc

•  18 novembre Thuan Giao (carrefour RC 6 et RP 41) par le col de Pha Din

•  19 novembre Muong Ang par le col de Ta Con

•  20 novembre Dien Bien Phu par Na Nhan et le col de Tâng Quaï

•  du 21 au 24 novembre séjour dans le camp retranché pour un devoir de mémoire

-59ème anniversaire de l'opération Castor avec l'occupation de la plaine de Dien Bien Phu . Du 20 au 22 novembre 1953 sautent sur Dien Bien Phu le 6ème BPC, le 2/1er RCP, le 8ème BPC, la 1ère CEPML, le 5ème BPVN et les éléments de commandement soit plus de 4500 hommes. Le 7 Mai 2014, 60ème anniversaire de la chute du camp retranché. " In memoriam " !

Le lundi 25 novembre, en suivant la carte, direction le LAOS passage du poste frontière Tay Trang – Sop Hun pour obtenir un visa d'1 mois rejoindre Muang Khua et louer un bateau pour Nong Khiaw et Luang Prabang en descendant la rivière Nam Ou (vélo dans le bateau ).

Pendant le délai d'1 mois le jeu va consister à rejoindre Vientiane puis Paksé avant de rejoindre la frontière du CAMBODGE à Veun Kam et tenter d'obtenir un visa d'1 mois pour prendre pied en Cochinchine par Kratie et Trapeang Pong – Xa Mat, sans perdre de vue que le délai du visa Vietnamien, qu'il faudra rallonger de 3 mois à Saïgon, prend fin le 3 février…

Visa de 3 mois supplémentaire en poche il faudra rejoindre Hanoï depuis Saïgon pour continuer à pédaler via l'Annam et le delta du Tonkin par Dalat, Nha Trang, Hoï An, Hué, Ninh Binh (voir la carte du Vietnam Nord et Sud)

Ce jour, tout reste à faire. Suivez moi !

 

Guy sera suivi à la trace par des contacts fréquents réalisés par SMS pour préciser sa position (pas de GPS ni de liaison satellite !!..). ... Les informations seront communiquées très régulièrement à partir de cette page. Si vous souhaitez en être informé directement, communiquez moi votre adresse email (elle restera confidentielle).

Michel Sarthe - tél.: 0608601182 - michel.sarthe@wanadoo.fr

 

- 8 novembre 2013 : Bien arrivé, tout se passe bien pour le moment ... Le vélo est monté avec l'aide de mon ami Yves André. Comme prévu le départ est fixé au 11 novembre. La suite au gré des connections. A tous à bientôt.

 

- 1O novembre en raison d'un fort typhon  passant au dessus d'Hanoï cette nuit, dont vous avez entendu parler, suis bloqué dans une galerie de tableaux ou devant une Bia Hoï.
Finalement je dois partir le 12 en espèrant que ce foutu typhon se dirige rapidement vers la Chine comme il est prévu.
Guy

 

- Mardi 12 novembre après un petit tour en cyclo pousse la veille c'est le grand départ d'Hanoï. Je quitte mon ami Yves André et après une traversée de la ville mouvementée, mais avec le sourire, je me retrouve sur la route d'Hoa Binh où je fais étape sans problème c'était presque plat sur 80 kms.
Le 13 novembre tout se complique avec le col de Thung Khe qui me donne des nausées pour rejoindre Maï Chau où je dors chez l'habitant. Je suis déjà bien fatigué finalement ce n'est plus de mon âge de suivre cette foutue rivière noire où de Lattre et Salan avaient remporté à Hoa Binh une grande victoire sur les divisions de "feu" Giap.
Le 14 novembre je quitte Maï Chau pour rejoindre Moc Chau et là c'est l'enfer du cycliste. La pluie et la boue sont au rendez vous et les cols se succèdent sur des Kms qui n'en finissent pas. Le vélo est malade il couine de partout et moi j'appelle à l'aide mais " person ne répond ". "Y a pas à chier j'en ai vraiment chié" 
Le 15 novembre je prends une décision sage je reste à Moc Chau
pour me reposer et nettoyer le vélo et rejoindre plus tard Son La avant Dien Bien Phu... A suivre...

 

14 novembre - Quand il y a problème il faut trouver la bonne solution donc s'adapter intelligemment pour ne pas enterrer une aventure si bien entamée et rester dans le caniveau.
Au repos à Moc Chau le 14 novembre je profite de cette journée où le mal de dos se fait sentir (c'est vrai je ne suis plus un pigeon de l'année) pour chercher un moyen de me transporter sans trop de mal à Son La en laissant reposer le vélo que j'ai nettoyé huilé et bichonné. Je fini par trouver une gare routière où un bus peut me transporter avec le vélo jusqu'à Son La.
Le samedi 16 à 8h00 le vélo est monté et arrimé sur le toit du bus qui me transporte à Son La sans encombre et de fatigue excessive. Après mon arrivé je casse la croûte dans un petit resto viet tenu par une maitresse cuisinière. Tout de go et sans trop tarder je roule vers le centre ville pour "poser mon cul" endolori à la suite des dures étapes précédentes. Le vélo est garé avant de me préparer pour l'étape du lendemain que je prévois identique pour faire bonne mesure...
Vous m'avez bien compris le lendemain je prends un bus à la gare routière de Son La. Le vélo comme la veille est arrimé sur le toit. Je suis à Dien Bien Phu le dimanche 17 novembre. Je trouve l'hôtel du pauvre qui me convient et je remise le vélo dans hall. Ma première visite le lendemain 18 sera le mémorial français situé non loin du PC GONO. J'ai rencontré 2 français un de Strasbourg et l'autre de Nouméa. Ensemble tout en discutant nous avons dégusté une bonne Bia Hoï, elle est pas belle la vie malgré le mal de dos !
Demain 19 mon ami Yves André me rejoint à Dien depuis Sapa. La suite est pour bientôt avec Yves à Dien Bien Phu.


- 30 novembre je suis au Laos après 23 heures de bus (sans le vélo mis en housse et gardé à Hanoï). Le bus n'a d'ailleurs pas arrangé mon dos...

Revenons un peu en arrière. Du 17 au 21 novenbre j'étais à Dien Bien Phu avec mon copain Yves André qui m'a rejoint le 18 depuis Sapa. Ensemble nous avons visité le champ de bataille, honoré nos anciens au mémorial français, brandi le drapeau sur Eliane 2, rencontré des amis cyclistes Suisse, passé chez le coiffeur, bu quelques Bia Hoï, pendant ce temps là le vélo attendait la retraite attaché à un fauteuil du hall d'hôtel.

Maintenant seul à Vientiane, Yves se trouvant lui du côté de Dalat avant de prendre l'avion pour la France à Saïgon le 7 décembre, je visite en dégustant la bonne "beerlao" au bord du fleuve Mékong avec un bon moral malgré les déboires de l'aventure. La suite bientôt avant de partir vers de nouveaux horizons.

20 décembre - Et bien je suis toujours dans ce monde asiatique !
Certains me demandent au loin où sont les jolies filles ? Ici je découvre de fabuleux paysages, des endroits insolites, des scènes fériques et colorées j'y fais aussi de charmantes rencontres qui me permettent de parfaire mes langues étrangères...
Depuis le 18 décembre je suis à Hoï An très joli village du centre Viet nam. J'ai quitté Hué le matin avec la pluie mais j'y reviendrais. Je vous fait découvrir quelques photos d'Hoï An d'où je déguste, en nocturne, une bonne bière avant de vous enmener en balade en photos au bout du monde.
Sachez qu'entre temps je suis revenu à Hanoï en provenance du Laos via Vientiane et Luang Prabang où j'ai commis l'exploit d'effacer toutes mes photos. J'en ai refait d'autres et je vous les présenterais lors du prochain envoi.
Je pars sur Nha Trang lundi 22 décembre pour passer les fêtes avec des anciens de Bayonne.
A demain, à rebours je vous ferais découvrir le Laos car si le dos est cassé le moral est au mieux et l'aventure se poursuit.

 

- 21 décembre je suis toujours à Hoï An. Avec un peu de retard je vous transmets quelques photos de Luang Prabang. J'y étais entre le 5 et le 9 décembre. A bientôt je buvais une beerlao à votre santé !


 

- Je quitte Hoï An le 23 et serais à Nha Trang le 24 décembre je vous souhaite donc un bon réveillon à tous et joyeux Noël...
Voici mes dernières photos de ce beau village qu'est Hoï An,

- Samedi 28 décembre je suis à Dalat depuis hier il fait un ciel d'azur chaud juste ce qu'il faut.
C'est là où je suis assis devant un bouquet fleuri et où je bois un bière Saïgon. C'est une magnifique ville que je vous présenterais une autre fois.

Auparavant j'ai quitté Hoï An pour Nha Trang où j'ai surtout fêté Noël avec les anciens de Bayonne Robert Servoz et Michel Morin: un petit clin d'oeil à l'amicale "Qui Ose Gagne".
C'est à Dalat que je passerais la nouvelle année et par anticipation meilleurs voeux à tous !

- J'aime Dalat c'est une magnifique ville dont la naissance a vu le jour grâce au français Yersin à la fin du 19ème siècle. C'est un aventurier et célèbre docteur qui inventa le vaccin contre la peste. En ce moment c'est le 120ème anniversaire de la création d'une ville bien française appelée le "petit Paris" dont voici un aperçu en photos.
Il y a beaucoup à faire ici alors attendez un peu les prochaines photos car je reste ici 6 jours avant d'allez ailleurs le 2 janvier de l'an prochain. Bonne année à vous!

- Ce jour dimanche 29 décembre c'est mon 3ème jour à Dalat, il y a beaucoup à voir, à déguster, à se remémorer et en particulier la gare, le vin à boire, l'illustre médecin Yersin un français d'origine Suisse qui a bien réussi son intégration...lui et pourquoi pas les autres aussi...
La gare de Dalat c'est celle de Deauville en miniature. La ligne fut évidemment ouverte par les français en 1928 et la gare fut construite de 1932 à 1935. Actuellement la gare est là mais la ligne est fermée les français hélas! ne sont plus là, sauf moi, le seul aujourd'hui. Alors ouvrez vos yeux ingrats ! Regardez les photos d'une époque où nous étions une grande nation et où l'on parlait la langue de Molière...
Remember ! dit-on à présent, puisque nous avons abandonné ici le langage de Voltaire...
Yersin avait créé cette ville et je suis là pour l'honorer et brandir avec frénésie mon drapeau, ce qui serait maintenant un mauvais geste selon certain.
Aujourd'hui c'est le 120ème anniversaire de la création de Dalat (1897-2013) par YERSIN avec l'appui du gouverneur général de l'INDOCHINE de l'époque: Paul DOUMER.
Il y a aussi du vin à déguster à Dalat puisque les français y avaient planté la vigne alors buvons un coup et merde ! pour qui vous voulez parce que demain on pourra encore gueuler malgré tout vive la France! parce que je serais encore à Dalat à un autre endroit de l'histoire.

- Attention là il faut assurer et avoir la forme comme moi...
Bonnes fêtes de nouvel an avec des filles pour les hommes évidemment ! Guy au bout du monde,

Message du 16 février

Après un long silence suite au travail intense que je m'impose, je remonte enfin à la surface...
Tout va bien, actuellement à PHU QUOC island que je vais quitter demain, je musarde pour rejoindre  Saïgon et Hanoï par avion afin de revisiter le Nord. Je ne rejoindrais la France que fin mars.
Je joins quelques photos au hasard puisées dans ma fabuleuse collection. Pour l'instant je ne m'éterniserais pas car le travail m'appelle...j'ai beaucoup à faire.
A la revoyure bien que n'étant pas trop pressé de vous rejoindre car il me faut peaufiner très sérieusement mon anglais !...
Guy


-