(mise à jour 29 juillet 2016)

MAGIC CIRCUS par Guy Passelande

Le grand numéro des bérêts, une comédie en 4 actes et 55 décors.

... ...

Sur cette page ci dessous : Présentation

10 juin 2016 : le départ en un clic et l'article du journal SUD OUEST .. clic

17 juin : le trio arrive à la Pierre St Martin. Pluie et froid (5 degrés). Tout va bien, le moral est bon !

24 Juin : sur la route d'Arrens. Voilà les première photos !.. clic

29 et 30 juin : journée de repos et départ de Gavarnie clic

Au gré des kilomètres vers le Luchonnais : clic

Le 19 juillet : Tout va bien. L'équipe passe à Eyne : clic .

Des photos nous sont parvenus par l'intermédiaire d'un contact à Eyne. Elles sont ici dans l'ordre des prises de vues, sans précisions. Celà sera fait au retour des trois marcheurs ... clic1 et clic2

Arrivée à BANYULS : clic

 

- A CHAQUE ACTE CORRESPOND UNE PERIODE DE PLUSIEURS JOURS.
- A CHAQUE DECOR CORRESPOND LE PANORAMA VISUEL DE LA JOURNEE.
- LE GRAND CHAPITEAU DU MAGIC CIRCUS LEVERA SON RIDEAU LE VENDREDI 10 JUIN 2016.

« Attention gente dames et fringants messieurs ça va commencer ! » sur un air bien connu nous vous invitons à assister au lever de rideau, autour d’un magistral casse croûte bien arrosé à la taverne « chez Miguel » au lieu dit col d’Ibardin à 8h précise.
Vous pourrez, si vous le désirez, accompagner les acteurs lestés d’un sac à dos ultra léger, coiffés d’un béret basque et habillé d’un rutilant costume montagnard. En toute amitié suivez les donc un bout de chemin ! mais pas trop loin…c’est une affaire d’hommes.

La partition musicale sera orchestrée selon un programme détaillé imaginé par le responsable du grand MAGIC CIRCUS. Les acteurs, qui ne sont plus des perdreaux de l’année, devront effectuer des tâches périlleuses :
- Yves, le plus jeune qui portera un peu plus, assurera la préparation du « jus » tôt le matin. Il assurera la sécurité avec les moyens appropriés - (corde, sangle d’encordement, mousquetons). En outre il devra assurer la difficile tâche d’éclaireur de pointe et renifler les obstacles (ponts de neige, crevasses, ravines, éboulis). Brillamment diplômé du brevet de secouriste il acheminera la trousse de premier secours pour soulager et guérir les blessures de la troupe. Il sera donc l’infirmier en chef. Linguiste émérite en espagnol et catalan il assurera, quand l’occasion se présentera, l’office de traducteur. Animateur hors pair adepte d’histoires de fesses et chants de corps de garde ce sera le « fou » de la troupe qu’on se le dise !
- Alain, l’un des plus costaud, soulagera en poids son binôme en compensation des conseils que celui-ci lui prodiguera avec bienveillance. Il sera l’écrivain public de la troupe (annotation sur un petit carnet des données techniques de l’étape achevée et de la pensée du jour). Il portera les cartes et topos et sera donc l’adjoint topographique du responsable MAGIC CIRCUS. Il sera également porteur d’eau. Enfin il assurera la fonction de trésorier comptable en évitant de se faire chiper ou d’oublier le magot qui lui sera confié. Ignorant des langages pratiqués dans la région il se contentera d’être discret.
- Panchoa le cadet des moins jeunes fera binôme avec Yves et fera chambre commune avec lui au bivouac sans l’importuner. Il transportera le médicament et sera comptable de son renouvellement aidé en cela par le trésorier. Chef cuistot il préparera éventuellement les repas dans les gîtes. Maître chants de son pays basque natal, fin linguiste il assurera la traduction des dialogues en basque et espagnol. Il n’oubliera pas son béret au comptoir les jours de mauvaise météo.
- Guy le plus âgé d’entre tous fera chambre commune avec Alain qui lui préparera la couche à chaque point de bivouac et fera en sorte de l’alléger du lourd fardeau de ses responsabilités. Il sera le responsable du MAGIC CIRCUS et de la bonne tenue de la troupe. Expérimenté en langue fourrée il canalisera les bergères égarées sur la piste garce et cruelle en leur faisant la leçon. La troupe regardera, admirera la prestation et écoutera en silence.

LE MAGIC CIRCUS SE DEPLACERA EN PYRENEES SUR LES CHEMINEMENTS DE LA LENTEUR, DE LA DOULEUR ET DE LA BONNE HUMEUR EN ESPERANT QU’UN SANG LIMPIDE LE MENERA AU BOUT … ACCOMPAGNE DE SA TROUPE.

 

1er ACTE ou PERIODE n° 1
DU 10 au 25 juin

Du Pays Basque au val d’Azun par les massifs Anie- Aspe- Ossau
Cheminement HRP-GR 11 et 10 (Fance-Espagne)
Cartes, topo guide, boussole altimètre, jumelles (navigation à l’ancienne)
Les temps sont estimés arrêts inclus

 

 

Vendredi 10 juin - voir les photos du départ ... ici, ou en fin de page.
1ère étape : Ibardin (360m) col Esquisaroy (516m) par les cols d’Inzola, de Lizuniaga, de Lizarrieta, de Narbalatz, d’Ursua. Bivouac au col Esquizaroy dans un endroit agréable avec eau et tables. Temps estimé : 7h30’

Samedi 11 juin
2ème étape : Col Esquizaroy village d’Arizkun (300m) par le col de Bagacheta (793m) et le village d’Azpilkueta. Bivouac rustique sur les hauts d’Ariskun altitude (695m). Ravito du midi au resto lieu dit Ordoki. Temps estimé : 7h

Dimanche 12 juin
3ème étape : Arizkun col de Meharostegui (738m) par le sommet dit Burga (872m) ascension « hyper merdique », les cols de Basabar, de Berdaritz, le village des Aldudes, les cols Lepeder et Mizpira. Bivouac frileux dans les palombières après un furtif et rapide lavage de cul. Ravito du midi au resto des Aldudes et à l’épicerie d’à côté. Temps estimé : 8h

Lundi 13 juin

4ème étape : Meharostegui col d’Orgambide (988m) par les cols d’Hauzay, du Lindux, d’Ibaneta, de Lepoeder, d’Arnostegui. Bivouac à Orgambide dans une rustique cabane de chasse si elle est encore là. Aucun ravito sur cette étape, prévoir de charger de l’eau avant Arnostegui (responsable Alain). Temps estimé : 9h

Mardi 14 juin
5ème étape départ à la frontale : Col Orgambide Iraty (col Bagargui 1327m) par le pont de Chubigna le col d’Errozate la cuvette d’Irau, l’Occabe (1456m) le chalet Pedro le col Bagargui. Soirée en gîte avec notre 1ère douche et une nuit dans un lit. Resto et repas au chalet Pedro le midi et le soir à Iraty si le resto est ouvert. Temps estimé : 9h

Mercredi 15 juin
6ème étape : Iraty Logibar (375m) par le col d’Orgambidesca et le village de Larrau point désaltération. Nuit et dîner au gîte du Logibar. Temps estimé : 4h30’

Jeudi 16 juin
7ème étape : Logibar Anhaou (1280m) par la passerelle d’Holzarté le plateau d’Ardakhochia le cayolar d’Abarrakia le col Anhaou (1383m). Bivouac dans une cabane méconnue pour en tester le confort, l’eau est à proximité. Temps estimé : 5h30’

Vendredi 17 juin
8ème étape : Anhaou St Engrace (quartier Senta 640m) par le parking des gorges de Kakouetta. Nuit en gîte après une bonne douche, chant et libations. Temps estimé : 6h

Samedi 18 juin

9ème étape : St Engrasse La Pierre St Martin (I650m) où nous penserons à l’appel… par la D 113 et le col de Suscousse (1210m). Nuit au refuge Jeandel. Il faudra faire « fissa » pour prendre la douche et se jeter sur un Jurençon délicat et bien frais. Attention les lits à étage grincent… ! Temps estimé : 5h30’

Dimanche 19 juin
10ème étape : La Pierre St Martin Lescun (895m) par le télésiège du Soum Couy le pas de l’Osque (1922m- Attention un passage délicat où il faudra mettre les mains et se rétablir pour traverser le massif des Anies), le pas d’Azuns (1873m) la cabane du cap de la Baitch (1689m point d’eau), le refuge de Laberouat que nous ignorerons. Nuit en gîte à Lescun où Panchoa nous préparera un plat de spaghetti arrosé d’un « vino rougeot » après une bonne douche et l’apéro. Temps estimé : 8h

Lundi 20 juin
11ème étape : Lescun refuge d’Arlet (2000m) par la route de Lhers le parking d’Aumet la cabanne de Caillau le col de Saoubathou (1949m). Repos et nuit idyllique réparatrice au refuge d’Arlet au centre d’un site grandiose. L’ascension du pic d’Arlet à portée de fusil est à tenter pour certain. D’autres préfèrerons faire la sieste ou s’adonner aux joies de la peinture de la lecture ou du dessin, raconter des histoires ou rêver à l’apéro du soir. Pom pom pom bonne nuit les petits ! Temps estimé : 6h30’

Mardi 21 juin
12ème étape : Arlet col du Somport (1632m) par le col de Lapachouaou (1891m) la passerelle d’Espélunguère la cabanne d’Escurret le centre pastoral de Peyrenère. Bivouac surprise on verra où ? aux environs du Somport…il y aura toujours du ravito. Peut-être descendrons nous à la station d’Astun qui est déserte à cette époque, pour s’allonger et dormir façon SDF sous un porche la bouteille de remonte en ligne et le médicament pas loin. Temps estimé : 6h30’

Mercredi 22 juin
13ème étape : Somport refuge d’Ayous (2288m) par la station d’Astun le col des moines (2168m) et son magnifique lac, le pied du pic Casterau pour atteindre en raide montée le refuge du parc national. Nuit et repas au refuge avec vue plongeante sur le spectaculaire lac Gentau avec pleine bille le Jean Pierre (les 2 pics d’Ossau petit et grand). Rêvez messieurs cela sera du très grand spectacle ! Temps estimé : 7h

Jeudi 23 juin
14ème étape : Ayous refuge de Gabas (1067m) par les lacs Gentau et Bious-Artigues. Cette étape est courte mais celle du lendemain est longue et délicate il faudra s’y préparer après une bonne nuit au refuge
avant un bon repas pour reprendre des forces. Temps estimé : 3h30’

Vendredi 24 juin
15ème étape : Gabas Gourette (1390m) par la centrale d’Artouste la délicate corniche des Alhas la hourquette d’Arre (2465m) le lac d’Anglas. Cette étape est raide et ardue avant d’atteindre en roue libre un parcours de santé et le refuge où des massages appropriés seront pratiqués par l’infirmier en chef. Boissons et médicament à volonté gratifiées par le trésorier. Nuit de Chine câline virtuelle après le repas au refuge. Temps estimé 9h30’

Samedi 25 juin
16ème étape : Gourette Arrens-Marsous (877m) par le col de Tortes (1799m) la cabanne du Litor. Nous gagnerons le centre d’Arrens pour trouver un gîte auberge, prendre une douche et musarder dans le village avant le repas et l’apéro pour faire finalement dodo dans un bon lit. Temps estimé : 7h

FIN DE L’ACTE 1

 

 

ACTE 2 ou PERIODE N° 2
Du 26 juin au 7 juillet


Du val d’Azun au Luchonnais par les massifs Vignemale-Neouvielle
Cheminement HRP GR 10 (France)

Dimanche 26 juin
17ème étape : Arrens les Vielettes (1075m) par le col des Bordères (1156m). Cette étape ultra courte nous permettra de nous ressourcer chez notre ami Bubu au gîte des Vielettes. Repas palabres souvenirs partagés boissons fraîches et volutes de fumée à la faveur (peut-être) d’un narguilé pour fredonner « dans le port de Saïgon………..opium et fumées qui montent » au plafond du gîte près de la grande cheminée. Nous nous éteindrons plein de rêves et de tendresse dans un lit mouvant « au paradis artificiel » pour ne plus penser au lendemain et à l’étape qui nous aspire cruellement. Temps estimé : 2h30’

Lundi 27 juin
18ème étape : Les Vielettes refuge et lac d’Illheou (1975m) par le lac d’Estaing, attention maintenant c’est raide, avant la cabanne d’Arriousec le pied du Grand Barbat (2813m) le col d’Illheou (2242m). Nuit et repas dans un agréable refuge à proximité du lac après l’étude de l’étape délicate du lendemain qui nous permettra de feinter le village de Cauterets en empreintant l’itinéraire du col de la Haugade. Temps estimé : 7h30’

Mardi 28 juin
19ème étape : Illheou pont d’Espagne refuge du Clot (1496m) hors GR par le col de la Haugade (2378m) la bifurcation menant aux lacs d’Embarrat et du Pourtet que nous ignorerons pour descendre au refuge en 2h. Nuit et repas au refuge du clos non loin de l’ancien camp militaire où nous faisions jadis nos stages de hte montagne. Souvenirs souvenirs…Temps estimé : 5h

Mercredi 29 juin
20ème étape : Pont d’Espagne refuge de Baysselance (2651m) par le lac de Gaube la cabane du Pinet le refuge des Oulètes de Gaube (2151m) avec vue sur la face nord du Vignemale et le fameux couloir de Gaube. Ravito au refuge (pas de chocolat chaud mais une bonne bouteille de Madiran). Départ en pleine forme pour rejoindre l’embranchement du col d’Araillé (2583m) la Hourquette d’Ossoue (2734m) le petit Vignemale (3032m) pour récupérer la seconde bouteille de Madiran. Descente à la ramasse au refuge en 10’. Bibine, vin chaud repas vin pas chaud et nuit au refuge. Temps estimé : 8h

Jeudi 30 juin
21ème étape : Baysselance Gavarnie (1365m) par les grottes Bellevue le barrage d’Ossoue la route directe Gavarnie le gîte Oxygène chez notre ami Castagné tout près de bite en zinc et la mère casse bite. Temps estimé : 5h

Vendredi Ier Juillet
22ème étape repos : Après grasse matinée, Gavarnie les balcons du cirque gîte Oxygène par les rives gauche et droite du gave le pont de Brioude le plateau de Pailla la corniche vers la grande cascade retour sente hors touristes pour rejoindre la stèle LEBONDIDIER. Sur cette étape repos : calicots pétards points d’eau et libations, déjeuner au plateau de Pailla (refuge), Bia Hoï à la grande cascade retour Gavarnie douche sieste avant repas du soir en évitant le boogy woogy s’il y a prière « quand la montagne vous prend au c?ur tout vous la rappelle et tout vous y ramène ».
Fin de la journée de repos, exceptionnellement le temps imparti ne sera pas estimé.

Samedi 2 juillet
23ème étape : Après un copieux petit déjeuner un taxi commandé la veille nous amènera à Barèges (pont de la Gaubie 1538m). De cet endroit nous cheminerons vers le refuge du lac de l’Oule (1821m) par le lac dets Coubous la cabane d’ Aygues-Cluses le col de Madamète (2509m) avec vue plongeante sur les lacs d’Aubert et d’Aumar, le col d’Estoudou (2260m). Suivra à cet époustouflant trajet, d’où l’on pourra se dilater les pupilles et visualiser les lacs de Cap de Long et d’Orédon, l’arrivée au refuge et barrage du lac de l’Oule pour l’apéro le repas et la nuitée ouf ! Temps estimé : 8h30’

Dimanche 3 juillet
24ème étape : lac de l’Oule Vielle-Aure (800m) par le col de Portet (2215m) le pla de Castillon (1606m). Vieille-Aure nous accueillera au centre de montagne l’Estibère où nous casserons la croûte et dormirons du sommeil du juste. Temps estimé : 7h30’

Lundi 4 juillet
25ème étape : Vieille-Aure Germ (1339m) par les villages de Bourisp et Azet la montée au Couret de Latuhe (1586m) le village de Loudenvielle et l’arrivée par de nombreux lacets (attention les taons ici sont féroces) au village de Germ où nous ferons en sorte d’être accueilli chez Mme Bru qui gère le gîte et centre de montagne pour se restaurer et dormir (tel 05 61 95 30 16). Si soucis il y a un espace bivouac, même une piscine… Temps estimé : 7h

Mardi 5 juillet
26ème étape : Germ lac d’Oô (1504m) afin d’atteindre un pont qu’il ne faudra pas franchir il sera préférable de suivre une route en cas de mauvais temps pour atteindre le pied de la redoutable ascension du couret d’Esquierry dit pas de Courret (2131m)…Allo maman bobo ! Après un temps de repos pour reprendre souffle, la descente en versant Est très raide nous amènera, par une route, aux granges d’Astau (1139m) où nous trouverons une buvette et du ravito merci petit jésus ! De là par un sentier muletier aux nombreux lacets nous déboucherons sur le spectaculaire lac d’Oô avec une belle cascade ici un chalet refuge où la restauration non stop nous ravira ; si il n’y a plus de place pour dormir là nous poursuivrons vers le refuge d’Espingo (1967m). Temps estimé : 8h

Mercredi 6 juillet
27ème étape : Lac d’Oô ou Espingo Luchon (650m) par la hourquette des Hounts-Secs (2275m) le col de la Coume de Bourg (2272m) Superbagnères (1804m). Ici se trouve la station du télécabine montant de Luchon que nous prendrons, si possible, afin d’éviter la fastidieuse descente. A Luchon nous chercherons un camping si le temps le permet pour dormir. Du ravito pour les agapes il y aura. Temps estimé : 8h si le télécabine nous fait défaut.


FIN DE L’ACTE 2

 

ACTE 3 ou PERIODE 3

Du 7 au 19 juillet

Du Luchonnais aux portes du Val d’Aran et de l’Andorre
par les massifs ariégeois, cheminement GR10 (France)


 

Jeudi 7 juillet
28ème étape : Luchon cabane de Saunères (1660m) par Artigues (ravito possible). A la cabane de Saunère on trouve de l’eau à 8’ vers l’est sinon en marchant 1h supplémentaire on arrive au col de Peyrehitte (1947m) où en contrebas du col se situe, près d’une cabane de berger, une seconde cabane restaurée. On verra pour dormir : tente ou cabane ? Temps estimé selon la solution trouvée : 5 à 6h

Vendredi 8 juillet
29ème étape : cabane de Saunères ou col de Peyrehitte Fos (544m) par la borne frontière 406 le col d’Esclot-d’Aou les cabanes de Courraux et à 3h Fos où l’on pourra se ravitailler et dormir gîte ou camping (pourquoi pas un mobil home s’il il y a ?). Temps estimé : 7 à 8h

Samedi 9 juillet
30ème étape : Fos(porte du val d’Aran) cabane d’Uls (1868m) par le village de Melles le carrefour d’Uls et le pas du Bouc sur un plateau marécageux où en contre bas 200m sud se trouve la cabane d’Uls avec une source. Attention l’orientation est difficile par temps de brouillard. Il est possible même souhaitable si tout va bien de poursuivre 1h supplémentaire et atteindre le grand et confortable refuge de l’étang-d’Araing (1950m) par le col d’Auréan (2176m) ce qui nous donnerait une journée de repos le lendemain. Quand pensez vous les gars ? Allez on entérine cette solution…Temps estimé jusqu’au refuge : 8h30’

Dimanche 10 juillet
31ème étape repos : Une journée de bulle on nettoie le tout cul et béret et pour ne pas se rouiller on va à l’assaut du pic Crabère ( 2629m) estimé en 1h30, une heure en supplément pour la descente. Ensuite l’on se reconstitue et on attend l’apéro du soir le repas et le dodo. On estime avoir tout notre temps.

Lundi 11 juillet
32ème étape : Etang d’Araing cabane d’Arech (1638m) par la serre d’Araing la mine de Bentaillou le col de la Catauère (1706m) le gîte d’Eylie-d’en-Haut le col de l’Arech (1802m) et enfin la cabane 4 places avec une source au sud de la cabane. Temps estimé : 7h30’

Mardi 12 juillet
33ème étape : cabane d’Arech maison du Vallier (927m) par la crête de Darnaca (1242m) la passerelle de Grauillès les ruines de Flouquet la cabane de Besset le clos du lac (1821m) la cabane du Trapech-du-Milieu pour trouver au Pla de Lalau le gîte de la maison du Vallier où nous dormirons après le repas. Temps estimé : 7h30’

Mercredi 13 juillet
34ème étape : maison du vallier Esbints (810m) par la cabane d’Aouen le cap des Lauses (1892m) le col d’Auédole (1730m) le pas de la Core (1395m) et le gîte d’Esbints si il y a de la place mais repas et ravito possible à la grâce de Dieu…Temps estimé : 8h

Jeudi 14 juillet
35ème étape : on repars en chantant la Marseillaise pour rejoindre la cabane d’Aula (1550m) abri précaire, il faudra en tenir compte pour la suite. Cheminement par le village d’ Aunac où il y a un gîte à 1h 30’ d’ Esbints, le pont du Salat le moulin Lauga les carrières d’ Estours et à 3h 30’ le fameux abri précaire d’ Aula. Suivant les conditions météo on fera bivouac ici ou l’ on fera arrêt au gîte d’ Aunac. Temps estimé cabane Aula : 7h30’

Vendredi 15 juillet
36ème étape : Aula Rouze (930m) par le col de Pause (1527m) Couflens pour atteindre le gîte de Rouze (14 places et ravito dépannage). Temps estimé : 6h30’

Samedi 16 juillet
37ème étape : Rouze St Lizier d’Ustou (726m). Cette étape est courte par le col de la Serre-du-Cot (1546m) les granges de Grabude. A St Lizier il y a le choix un gîte un camping et du ravito. On verra ! Temps estimé : 3h

Dimanche 17 juillet
38ème étape : St Lizier Aulus-les-Bains (750m) par le col de Fitté (1387m) la crête issue du Picou de la Mire, le col d’Escots (1618m) la cascade du Fouillet pour arriver à une bifurcation où nous quitterons le GR IO pour emprunter 1 sente qui longe le ruisseau du Fouillet et arriver à Aulus direct après avoir couper la D8. Cette astuce sioux nous aura permis de gagner 1h sur l’itinéraire normal. A Aulus gîte camping ravito elle est pas belle la vie ! Alors on va faire la fête…Temps estimé : 6h30’

Lundi 18 juillet
39ème étape : Aulus refuge de Bassiès (1655m) par le plateau de Coumebière (1400m) le port de Saleix (1794m) le col de Bassiès (1933m) pour trouver le refuge à (1655m) avec 50 places la boisson le repas et la nuitée assurée après réservation par tel. Temps estimé : 6h30’

Mardi 19 juillet
40ème étape : refuge de Bassiès gîte de Mounicou (1087m) par les étangs Majeur et d’Escales le hameau de Marc (1010m) pour être en 15’ au gîte de Mounicou pas de repas il faudra trouver au préalable du ravito et là nous ferons confiance à yves qui connait le secteur…Attention l’étape du lendemain est longue délicate méconnue nous quitterons le GR 1O pour la HRP. La nuit se devra d’être reposante car le départ se fera tôt à la frontale. Temps estimé : 4h30’

Mercredi 20 juillet
41ème étape : Mounicou El Serrat (1560m). Messieurs sur cette étape nous quitterons l’Ariège et la France pour rejoindre l’Andorre et son mythique massif via le port de Rat. Départ de Mounicou à la frontale, après un jus léger et rapide préparé par yves comme dab, par la vallée de Soulcem le pla de l’Isard en ignorant Tignalbu et l’accès aux étangs Picot pour trouver un barrage (1580m) l’Orris du Carla (1630m). La piste franchit le ruisseau des Bareytes (2010m) et monte en coupant le ruisseau de Rat à (2045 puis à 2060m). On rencontrera le sentier rive droite dans un cheminement que certains connaissent (Panchoa et Yves) dans l’itinéraire HRP Vall Ferrera-El Serrat. On trouvera à ce niveau un ancien sentier balisé qui s’élève vers l’Est-Sud Est où à 2200m il s’écarte du ruisseau et d’un replat (2320m) pour s’élever en lacet vers le N-Est et aboutir au port de Rat (2540m) sur la frontière franco Andorrane. Nous sommes en Andorre ! Pour rejoindre El-Serrat nous essaierons de la jouer malin pour, après dans une descente raide et délicate, rejoindre la station d’Arcalis (2220m) où nous trouvons le bar « La Coma » pour demander s’il n’y a pas un bus qui pourrait nous déposer à l’hôtel Bringué à El-Serrat. L’ hôtel Bringué est un établissement de luxe (belle chambre,bon repas apero cigare et calva avec, au lendemain, petit déjeuner à l’anglaise et « tutti quenti à volonté »). Le trésorier mettra la main à la poche c’est mérité. Temps estimé si nous trouvons 1 bus 7h sinon 9h et les « baisés comptez vous ».

Jeudi 21 juillet
42ème étape : El-Serrat Val d’Incles. Alors là après le p’tit dej copieux il nous faudra faire le point : primo demander à l’ accueil de l’hôtel s’il n’y a pas 1 bus qui pourrait nous descendre à Soldeu et nous déposer au départ du val d’Incles pour rejoindre le camping où nous ferons étape, secundo faire l’étape par le col de la mine et Ransol (9h de marche terrible pour nos vieilles jambes). Les gars, sous vos applaudissements, réfléchissez sur la solution à adopter !



FIN DE L’ACTE 3

 

ACTE 4 ou PERIODE 4

De l’Andorre à la Méditerranée (0m) par le massif andorran

Le Carlit, le massif Catalan, le Canigou, les Albères .
(Andorre- Espagne catalane- France)
Cheminement HRP- GR10- GR 7- la ligne des 3000 catalans- le Canigou

 

 

 

Vendredi 22 juillet
43ème étape : Incles Pas de la Case (2100m). Nous sommes au camping d’Incles (1800m) le jus est avalé la tente plié prêt à prendre d’assaut le port d’Envalira (2408m) par le pla del Siscaro (2140m) un faux col (2325m déversoir de l’estany inférieur del Siscaro) Port Dret (2564m) le port d’Envalira et enfin le pas de la Case après une descente pénible où il nous faudra enjamber des glissières de sécurité. Ici des repas gargantuesques des libations d’anthologie et une nuit en hôtel demi-pension prix andorrans. Le trésorier sera ravi. Temps estimé : 5h30 arrivé pour le repas de midi.

Samedi 23 juillet
44ème étape : L’étape est courte nous partirons du Pas de la Case après le repas du midi pour rejoindre la cabane du Cortal-Rousso (2110m) par le Rec del Baladrar (2063m) les bâtiments d’une ancienne mine (2100m) le col de Puymorens (1920m) et atteindre la cabane rustique mais propre où nous passerons la nuit. Temps estimé : 3h

Dimanche 24 juillet
45ème étape : A la frontale tôt car l’étape est longue il nous faudra rejoindre le refuge des Bouillouses (2020m en feintant, pour une fois, le pic Carlit ) par une cuvette herbeuse pour prendre pied sur les dalles d’un mini-canal et atteindre une prise d’eau (2230m) puis le col de Lanoux (2468m). Une fois sous le barrage de Lanoux (2213m) après avoir suivi une sente pendant 10’ nous quitterons la HRP pour empreinter le balisage du GR 7, laisser l’abri de la guimbarde (2220m) pour finalement retrouver le GR 10 et le porteille de la Grave (2426m) et arriver en 2h30’ aux Bouillouses refuge où nous passerons la nuit après la douche l’apéro (du Banyuls évidemment) et le repas. Temps estimé : 8h30’ ouille !!!

Lundi 25 juillet
46ème étape : Les Bouillouses vallée d’Eyne où nous planterons la tente à (2335m) avant d’entamer l’ascension du col de Nuria ou d’Eyne le lendemain. Le cheminement se fera par le GR 10 par l’étang de la Pradeille Bolquère le col de la Perche (1581m) où nous reprendrons la HRP par Eyne village (1574m) pour remonter sévèrement la vallée et bivouaquer à (2335m). La dénivelée est forte on réfléchira à tout cela le moment venu (couper l’étape en deux, faire une halte au village ?). Temps estimé : 9h

Mardi 26 juillet
47ème étape : Départ tôt à la frontale du village ou de la vallée d’Eyne, suivant notre décision de la veille, refuge d’Ull de Ter (2220m) par le col d’Eyne (2683m) le pic d’Eyne (2786m) le pic de Noufonds (2861m) le pic de la Fosse-du-Géant (2800m) le col de Noucreus (2796m) le col de la Vaca (2725m) le col Tirapitz (2781m) le col de la Marrana (2535m) et le refuge où nous ferons étape après cette dure mais fabuleuse journée où le réconfort sera apprécié. Temps estimé : 8h à 10h suivant le point de départ

Mercredi 27 juillet
48ème étape : Les étapes se suivent et se ressemblent en difficulté et en longueur. A l’aube naissante après un jus « rapido presto et prompto » nous rejoindrons le refuge de Mariailles (1700m) par la station de ski, le porteille de Morens (2381m) le col au nord du Puig de la Llosa (2413m) le col à l’Est de Roc- Colom (2412m) le porteille de Rotja (2377m) le col de Roques-Blanches (2252m arrêt casse-croûte à la table pic-nic) la collada del Vent (2229m) l’abri du pla Guilhem pour trouver en 2h le refuge 55 places. A l’arrivée casse croûte jambon catalan vin rouge avant « le 102 » le repas et la nuitée. Temps estimé : 8h 30

Jeudi 28 juillet
49ème étape : Mariailles refuge des Cortalets (2150m) par le col Vert (1861m) le gué du torrent du Cadi (1964m). Un peu plus haut, au choix, soit on évite le Canigou par le GR 10 où l’on se la joue gros bras par la HRP la cabane Arago (2123m) le pla de Cady (2318m) puis par une rude escalade la brèche Durier (2696m) la cheminée (Attention aux chutes de pierres) où il faut poser les mains pour atteindre le pic du Canigou (2784m). La descente se fait par le pic Joffre où nous retrouvons le GR 10 pour atteindre le refuge des Cortalets. Il faudra réserver à Mariailles pour les repas les « 102 » et la nuitée. Temps estimé : 7h30’ avec une ascension catalane d’enfer si nous ne jouons pas petits bras.

Vendredi 29 juillet
50ème étape : Cortalets gîte de Batère (1450m) par Prat Cabrera (1739m) l’abri de Pinatell la maison forestière de l’Estanyol (1479m) le col de la Cirère (1731m) pour arriver au gîte où nous ferons étape pour les repas et nuitée. Temps estimé : 5h30’

Samedi 30 juillet
51ème étape : Batère Montalba d’Amélie (moulin de la Palette -661m). Une fois n’est pas coutume nous prendrons le GR 10 par la D 43 et le col de la Descargue (1393m) la station des Vigourats Arles-sur-Tech, le col Paracolls (902m) et le moulin de la Palette à 1h30’ (écogîte de 26 places avec demi-pension). Temps estimé : 7h

Dimanche 31 juillet
52ème étape : Moulin de la Palette ermitage des Salines ou Las Salinas (1080m) par le village de Montalba d’Amélie les cols Cerda (1058m) et Puits-de la- neige (1240m) pour reprendre la HRP et descendre en 15’ à l’ermitage des Salines où nous trouverons boissons et repas. Nous dormirons dans une partie refuge non gardé de 12 places à voir. Temps estimé : 5h ou 6h30’ s’il nous prends l’idée de descendre direct à las Illas mais on reste ici si l’accueil est agréable et la boisson sublime et corsée…

Lundi 1er Août
53ème étape : Las Salinas gîte de Las Illas (550m). Itinéraire HRP par le col de Lly (713m) pour rejoindre le gîte en 1h30’. C’est court. Repas du soir au restaurant des Trabucayres (carnard à l’orange boissons et tout le toutim). La nuit au gîte sera réparatrice. Temps estimé très court

Mardi 2 Août
54ème étape : Las Illas col et gîte de l’Ouillat (936m) par le col Priorat (459m) le col du Perthus (290m avec ses touristes) où nous casserons la croûte. Tranquille par le mas Reste, St Martin-de-L’Albère nous arriverons au gîte en 3h30’ où nous pourrons dormir et dîner. Temps estimé : 7h30’

Mercredi 3 Août
55ème étape : L’Ouillat pic Sailfort (981m) par le pic Neulos (1256m) le refuge de la Tagnarède (prendre de l’eau à la fontaine) le col del Faig (988m) le col de l’Estaque (1023m) le pic des Quatre-Termes (1156m) et le pic Sailfort où nous bivouaqueront pour se repaître du coucher et du lever de soleil sur la Méditerranée. Temps estimé : 5h30’ on y est presque !

Jeudi 4 Août
56ème étape : Tiens il y aura un décor supplémentaire dans cette « comédie » qui s’achève sur le papier et au clavier ! La réalité se fera à la chaussure…
Pic Sailfort Banyuls-sur-Mer (0m). Par le col des Gascons (386m) le col de Llagastera (256m). Nous passerons par le camping, s’il est complet nous dormirons sur la plage avec le bain de minuit et la fête en prime…Temps estimé : 4h30’

 

C’EST FINI LE RESTE EST A VERIFIER ……

RETOUR AU BERCAIL PAR LE TRAIN RESPONSABLE : Le Cheminot.

 


L'EQUIPEMENT COLLECTIF :

- 2 tentes de 2 personnes (1 par binôme poids à partager)
- 1 trousse de premier secours et des médicaments d’urgence.
- 1 réchaud avec gamelles et recharge gaz, le matos topo individuel,
-1 sac à dos léger (pesée au départ avec contenu)

Contenu du sac : vêtements de pluie(haut et bas) :
- Vêtements chauds (polaire manche longue)
- 1caleçon long , 1 tee shirt léger long et court
- 1 débardeur, 2 paires de chaussettes. 
- 2 slips légers facile à laver genre string léopard
- 1 short, 1 pantalon long léger
- 1 duvet léger(moins de 800g)
- 1 matelas auto gonflant (380g)
- 1 couverture de survie
- 1 béret basque pour le folklore+1 casquette ou chapeau+lunettes de soleil
- 1 paire de gants et 1 frontale
- 1 mini paire de crampons
- 2 bâtons télescopiques 3 branches
- 1 paire de chaussures de marche imperméable
- 1 paire de sandales légères pour la fin d’étape
- 1 couteau avec cuiller et fourchette
--1 trousse de toilette complète avec serviette et gant de toilette, du papier cul
- 2 gourdes et 1 ou 2 gobelets, 1 recharge gaz

Papiers : carte identité, carte vitale, carte mutuelle, carte réduc pour le train, carte visa, argent liquide+4 chèques de dépannage.
6 minut-soup 1saucisse sèche fruits secs café sucrettes ……………

 

--- webmaster : MS